Ma checklist météo avant d’aller voler en parapente

Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

J’ai récemment eu l’opportunité d’échanger avec quelques pilotes fraîchement brevet·é·e·s. Ils et elles ont partagé leur difficulté à évaluer les conditions météorologiques pour voler de manière indépendante. J’ai donc décidé de partager ma « routine météo » que je réalise avant chaque vol en parapente.

Les applications météo indispensables

Tout d’abord, voici les trois applications mobiles que je te conseille vivement de télécharger ou les pages web à ajouter à tes favoris :

  • Météo suisse : App gratuite
  • Météo Parapente : page web – payant : 36 euros / an
  • Burnair Map : App gratuite pour la majorité des fonctionnalités, en allemand uniquement.

1. Météo suisse – Situation générale

Je jette un œil à la situation générale de météo suisse quasiment chaque jour. De mon point de vue, la compréhension et la connaissance de la météo se construisent grâce à des connaissances acquises régulièrement.
Comme j’habite en Valais et que je vole principalement dans la région, je consulte la section dédiée à la Suisse romande et le Valais (désignée par le signe « W »sur l’application de météo suisse). Je regarde également la carte des fronts, des anticyclones et dépressions afin de connaître les mouvements principaux qui ont lieu en Europe. D’ailleurs, il existe une carte plus précise concernant les fronts, les hautes et basses pressions, que tu peux consulter sur le site « Deutscher Wetterdienst ».

météo suisse bulletin météo
météo suisse texte situation générale parapente
carte des fronts météo

Dans le texte, je fais en particulier attention à la mention « En montagne ». Cela m’indique si je dois plutôt m’orienter vers un vol jusqu’à 1500 mètres, éventuellement 2000 mètres, ou si un vol en altitude est envisageable.

2. Météo suisse – Tendance générale du vent à différentes altitudes

L’intensité générale des vents qui se trouve sur météo suisse est un onglet de l’application assez peu connu. Il permet de prendre en compte les tendances de vent à différentes altitudes. Depuis l’onglet « prévision de la semaine » sur l’application mobile, il suffit de cliquer sur l’icône montagne et de choisir le jour que tu souhaites visionner.
Cela me permet de me faire une idée générale sur les potentielles meilleures journées de vol de la semaine, ou les jours à exclure totalement.

météo suisse vents parapente
vents altitude parapente

3. Météo centrale – Foehn du nord ou foehn du sud

Afin de confirmer la possibilité de voler, j’évalue toujours la présence de foehn du nord ou du sud grâce au digramme de foehn disponible sur le site de météo centrale. Un fort foehn du nord (à partir de 6 hPa) rendra le vol libre compliqué en particulier dans le sud des Alpes. À contrario, un fort foehn du sud rendra le vol en parapente dangereux dans le nord des Alpes. Il existe bien sûr toujours des sites très protégés dans toutes les régions du pays, mais le but à ce stade de l’analyse météo est d’établir un bilan général de la situation météorologique et non de définir les conditions de vol sur un site précis. Si tu souhaites en savoir davantage sur les phénomènes de foehn dans le Chablais, je te conseille cet excellent article de météo suisse.

4. Météo Parapente – Carte générale des vents

Après avoir dégrossi les prévisions, j’utilise toujours Météo Parapente, dont les modèles de prévision semblent très fiables, d’après mon expérience d’utilisation. Avant de zoomer sur un site en particulier, je trouve super intéressant de regarder ce qui se passe au niveau global, à l’échelle d’une région ou du pays. Cela me permet de visionner les endroits plus « volables » que d’autres, pour un jour et une heure précise.
météo parapente carte générale vents

Sur cette carte, on voit que le vent de sud-ouest est plus prononcé sur le nord de la Suisse, alors que la partie tessinoise est très épargnée. À noter que le repère est placé à 2500 mètres d’altitude. Cette dernière peut être modifiée grâce aux flèches verticales à droite de l’écran (encadré en noir).

 5. Météo Parapente – Vent au lieu précis de décollage

Imaginons maintenant pour l’exercice que je souhaite décoller à Sonchaux. Je peux sélectionner le lieu exact du décollage, par recherche à l’aide la loupe ou en cliquant sur le point de décollage indiqué par un petit parapente sur la carte.
météo parapente décollage sonchaux
météo parapente vent altitude

En cliquant sur le digramme en bâtons encadré en vert turquoise, tu peux accéder aux détails de la force du vent, sur le point de localisation que tu as défini (Sonchaux en l’occurrence).
Cette vue détaillée te permet de savoir ce qui se passe aux différentes altitudes. Le surlignage en jaune clair te donne également un aperçu de la base des thermiques ce jour-là. Dans cet article, je ne développerai pas la thématique liée à l’analyse des thermiques pour faire du vol de distance. Un article complet y sera dédié prochainement.

6. Winds.mobi ou Burnair Map – Balises pour le vent effectif avant de décoller

Après ces 5 étapes d’analyse, j’ai pu prendre ma décision et décider d’aller voler sur le site choisi. Au décollage, je procède encore à un dernier contrôle des conditions de vent en temps réel, grâce aux balises. Elles sont répertoriées de manière quasi-exhaustive sur Burnair Map ou Winds.mobi. Comme Burnair Map propose d’autres données telles que les prévisions météos, les zones restreintes pour le vol libre (TMA, CTR, LSR etc.), les décollages (orientation et difficulté) et atterrissages possibles, ainsi que les prévisions thermiques (version payante), je préfère utiliser Burnair Map.
Burnair Map balises vent

En cliquant sur la flèche, tu pourras avoir des détails sur les rafales et les tendances des dernières heures. La couleur indique la force du vent, blanc et vert indiquant des vents faibles.

Normalement, tu devrais avoir maintenant toutes les cartes en main pour prendre des décisions qui te permettront de voler dans des conditions en adéquation avec ton niveau et la prise de risque souhaitée, qui reste une estimation très personnelle.

Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Panier